Tous les deux ans, il est conseillé de se rendre chez son ophtalmologue, pour faire un bilan visuel. Parfois, des lunettes de vue sont prescrites à la fin de cet entretien, et cela peut  coûter cher !
Alors pour éviter les mauvaises surprises de prix, mieux vaut bien se renseigner sur les conditions de prise en charge par la Sécurité sociale des équipements optiques ou solaires, ainsi que les remboursements effectués par les différentes mutuelles. Comme le secteur de l’optique est en plein bouleversement avec la réforme “ 100% Santé”, mise en place à partir de janvier 2020, LPMB fait un point sur le marché actuel, et le fonctionnement du remboursement des lunettes.

Remboursement des lunettes, comment ça marche ?

La monture des lunettes est remboursée à 60% par la Sécurité Sociale sur la base d’un tarif de référence, fixé par l’Assurance maladie : actuellement à 2,84 euros pour un adulte. Pour les verres médicaux, le taux de remboursement varie selon la correction apportée ainsi que l’âge de l’assuré. Actuellement, le remboursement minimum s’élève à 60% de 2,29 euros et peut monter jusqu’à 60% de 24,54 euros pour un adulte.

Autant dire que pour bénéficier d’un remboursement optimal sur votre équipement, il est fortement conseillé d’avoir une complémentaire santé !

Le fonctionnement du Tiers-Payant en ligne sur LPMB

La Petite Maison Bourgeat a à coeur ces problématiques, qui changent le quotidien des assurés. Pour faciliter la prise en charge de votre futur équipement optique, nous mettons tout en oeuvre pour que vous trouviez la monture de vos envies, et les verres adaptés à vos besoins. Pour ce faire, nous sommes compatibles toutes mutuelles, et partenaire exclusifs de certaines complémentaires santés.

Fait inédit, nous sommes aussi l’un des rares opticiens à pratiquer le tiers-payant en ligne, ce qui vous permet dans certains cas de ne rien débourser du tout, ou alors juste le reste à charge sur votre paire de lunettes. Et vous éviter ainsi une perte de temps inutile.

Comment ça marche ? 

Avec le tiers-payant, ce n’est pas vous qui payez vos lunettes, mais c’est votre mutuelle qui le fait directement pour vous ! Pour ce faire, votre opticien s’occupe de tout : une fois que vous avez choisi vos lunettes et vos verres de corrections, l’opticien fait une demande de cotisation auprès de votre mutuelle. Cela permet de connaître le taux de prise en charge appliquée par celle-ci ( cela a été déterminé dans” le contrat optique” auquel vous avez souscrit). Le taux de remboursement va aussi dépendre des verres choisis. 

Selon votre mutuelle, vous pouvez ne rien débourser du tout (prise en charge à 100%), ou alors avoir une somme à régler (appelée “reste à charge” = soit la différence entre le prix des lunettes et le tarif de remboursement). 

Une fois cet accord de cotisation connu, votre opticien adresse directement une demande de prise en charge de paiement de votre équipement à votre mutuelle. La mutuelle s’en acquitte donc directement auprès de l’opticien.

Quelles sont les conditions pour bénéficier du Tiers-payant ? 

- Pour profiter de ce service, il faut d’une part avoir souscrit à un contrat d’assurance santé avec une mutuelle qui pratique le Tiers-payant
- Le cas du tiers-payant ne s’applique que pour des lunettes de vue avec verres correcteurs, et les lunettes solaires avec verres teintés correcteurs.
- Vous ne devez pas avoir utilisé votre “forfait optique” annuel, c’est à dire, ne pas avoir déjà bénéficier d’un remboursement pour une autre paire de lunettes. 
- Vous devez possédez une ordonnance de moins de 3 ans, et votre contrat d’assuré doit prévoir le remboursement d’une paire de lunettes cette année.

LPMB, l'un des rares opticiens en ligne proposant le tiers-payant

Chez LPMB, nous pratiquons le Tiers-payant aussi bien en boutique, qu’en ligne. C’est une innovation dans le monde de l’optique, aussi bien pour l’opticien que nous sommes que pour les complémentaires santés avec lesquelles nous travaillons.
Cet accès aux soins directement sur internet est inédit, et nous sommes l’un des premiers opticiens à le pratiquer sur notre site marchand.

Vous n’êtes plus obligé de vous déplacer en boutique pour commander vos lunettes de vue en bénéficiant du paiement Tiers-payant. Directement via notre plateforme LPMB, vous pouvez choisir la formule de paiement par Tiers-payant : au moment de votre commande, et une fois que vous avez choisi la paire de lunettes qui vous convient, et les verres adaptés à votre vue, il vous faudra nous faire parvenir votre numéro de sécurité sociale et votre feuille de soin par email.

LPMB se charge alors d’envoyer électroniquement votre feuille de soins, et votre facture des lunettes, comme vu dans les paragraphes précédents. Selon votre taux de remboursement, vous n’aurez rien à débourser, ou alors uniquement la différence, appelée le “reste à charge”.

Une petite révolution très pratique, dont vous pouvez bénéficier dès maintenant sur le site de la Petite Maison Bourgeat ! Ne vous en privez pas, c’est un service inédit que nous vous proposons, pour simplifier encore un peu plus vos démarches !

Pour l’instant, LPMB est partenaire exclusif de la mutuelle SPVIE Assurances, en terme de tiers-payant en ligne. C’est un partenariat main dans la main que nous effectuons pour les bénéficiaires de cette mutuelle, afin de faciliter la prise en charge de votre monture, et de vous permettre de commander la paire de lunettes qui vous plaise sans appréhension. Mais nous travaillons dès maintenant à l’ouverture de cette offre à d’autres partenaires, complémentaires santé et mutuelles, afin de faciliter d’agrandir le plus tôt possible notre offre en matière de tiers-payant accessible en ligne.

Un plafonnement des mutuelles sur les frais optique.

Pour éviter l’inflation pratiquée par certains opticiens sur les prix des montures de lunettes, la grande majorité des mutuelles dites “responsables” plafonnent les remboursements des équipements. Cela sensibilise ainsi les assurés, qui font plus attention à leurs dépenses liées à la santé.
Pour la monture, la prise en charge des mutuelles ne peut dépasser les 150 euros, qui vont être abaissés à 100 euros à partir du 1er janvier 2020.
Pour les verres correcteurs, il existe un système de 6 paliers de remboursements minimums et maximums mis en place, en fonction du degré de correction (du plus simple au plus complexe).

La Réforme “100% santé” ou “Reste à charge zéro” : des changements dans le monde de l’optique à partir de 2020.

C’était une grande promesse de la campagne d’Emmanuel Macron, qui souhaitait notamment rendre plus accessible les équipements optiques, avec un remboursement total pratiqué par la Sécurité Sociale et les Mutuelles. Cette réforme sera mise en place à partir du 1er janvier 2020.

Mais que comprend exactement cette réforme ?

Il y aura deux types d’équipements optiques.
Les équipements de la classe A, qui seront remboursés à 100%. (offre “100% santé Optique”, sans reste à charge)
Pour faire partie de la classe A, les équipements proposés par les opticiens devront répondre à un cahier des charges précis et strict.

Voici les critères :
- Les montures doivent respecter les normes européennes, avec un prix inférieur ou égal à 30 euros.
- L’opticien devra présenter un choix d’au minimum 17 modèles de montures adultes, et 10 modèles de monture enfants, dans deux coloris différents.
- Au niveau des verres, leur prix sera plafonné selon une grille de tarifs précis.
- Les opticiens devront offrir des actes d’entretien pour les verres : traitements amincis, anti-reflet, anti-rayures..
- Un devis “100% santé” pourra être établi sur demande pour les verres traitants tous les troubles visuels.

Deuxième catégorie : les équipements de la classe B.
Hors offre “100% santé Optique”, ces équipements sont accessibles à des prix libres. La prise en charge des montures se fera dans la limite de 100 euros par les complémentaires santé.

Qu’est ce que ça change ?

Les bases de remboursement de la Sécurité Sociale, revalorisées, seront recentrées autour de la classe A d’équipements optiques, pour en assurer la qualité.
Du côté des mutuelles, les contrats dits “responsables” (c’est à dire les contrats qui respectent les plafonds de remboursement fixés par l’Assurance Maladie), devront intégralement couvrir le remboursement des verres en 2020.
Seuls les verres correcteurs sont concernés par ce remboursement “100% santé Optique” / intégral. Le reste à charge 0 ne sera pas appliqué sur les montures.
Pour la classe B, le plafond minimum de remboursement d’une monture par les complémentaires santé passe de 150 euros à 100 euros.

Les différentes grilles de prix pour le remboursement 100% santé d’un équipement complet (monture et verres)
Pour un patient avec une faible correction.
Avec des verres unifocaux : tarif maximal de 95 euros.
Avec des verres progressifs : tarif maximal de 180 euros.

Pour un patient avec une forte correction
Avec des verres unifocaux : tarif maximal de 265 euros.
Avec des verres progressifs : tarif maximal de 370 euros.

Il sera toujours possible de panacher les équipements de classe A et de classe B, en choisissant par exemple des verres correcteurs pris en charge à 100%, et une monture de classe B. Dans ces cas là, votre mutuelle prendra en charge selon ses propres tarifs, le remboursement de la monture (d’un maximum de 100 euros).

Le remboursement d’une paire de lunettes de soleil, est-ce possible ?

Vous avez la possibilité de vous faire rembourser un équipement solaire uniquement dans quelques cas particulier. Il faut en effet justifier d’un état qui nécessite le port de verres teintés, et la prescription d’une ordonnance par votre ophtalmologue.
Dans ces cas là, vous pourrez la transmettre à votre mutuelle santé, et bénéficier ainsi d’un remboursement sur votre paire de lunettes de soleil.

Voici dans quels cas cela est possible :
- Des lunettes solaires correctrices incluant des verres teintés
- Une myopie accompagnée d’une sensibilité excessive à la lumière (appelée photophobie)
- Des affections oculaires comme la conjonctivite intense, l’iritis (inflammation de l’iris), la rétinopathie (affections qui touchent la rétine), la kératite (inflammation de la cornée), la cataracte centrale et la cataracte congénitale.

Bon à savoir !

Les lunettes pour adultes ne sont remboursées qu’une seule fois tous les deux ans. Sauf en cas d’évolution significative de la vue.

Sans ordonnance, impossible de se faire rembourser une paire de lunettes, ni par sa mutuelle, ni par la Sécurité Sociale. Ne l’oubliez pas ! Validité de votre ordonnance : 3 ans pour les patients âgés de 42 ans. 5 ans pour les patients âgés entre 16 et 42 ans.

Vous l’aurez compris, La Petite Maison Bourgeat met tout en œuvre pour simplifier vos démarches d’achat d’une nouvelle paire de lunettes en ligne ! N’attendez plus pour commander votre prochaine monture sur notre e-shop.